En direct du colombier de Serge Oboeuf

17 août 2018

Le rideau du CIF s'est levé.

Depuis quelques jours, le CIF a dévoilé ses champions 2018.

Et devinez qui est le "CAÏD" 2018 ? ...............................................................Joël Thorel.

Résultat de recherche d'images pour "thorel joel"

Lorsqu'on les connaît, il est difficile de séparer les frangins

Ludo à gauche et Joël à droite

Les bruits des couloirs avaient entendu juste. Et qui aurait pu douté du contraire, à la vue de la saison de notre Gonehémois ?

A un ou deux prix près, Joël frôle le sans faute à chaque fois. Et franchement avec une saison comme celle que nous venons de vivre, depuis 2009 date de mon entrée dans les inters, j'aurai tendance à dire que tout ces champions 2018 ont vraiment étaient un cran au dessus. Certes on retrouvent souvent les mêmes. Alors on peut se dire, tout simplement, qu'ils sont vraiment "champions". 

Rappelez-vous Marseille, Joël et 3 autres étaient les seuls de notre région à prendre un pigeon le soir même. Pas mauvais non plus à Pau avec un 6/7, Agen 4/5, Barcelone 2/5, St Vincent 6/7, Marseille 5/5, Narbonne 5/5, Perpignan 5/6. Et tout ça par vent en majorité de Nord/Est avec des températures canicilaires. Non franchement:

Capture

Chapeau Joël !

Capture

 Et ils sont 664 à avoir tenté leur chance

Comme vous pouvez le voir, Boeu Beuf a rétrogradé à la 46ème place.

Résultat de recherche d'images pour "ouh"

Bon d'accord, il y en a 45 devant

Mais il y en a aussi 618 derrière

C'est déjà pas mal.

10ème en yearlings 2009, 12ème en vieux en 2010, 13ème en 2011, 28ème en 2012, 15ème en 2013, 40ème en 2014, 48ème en 2015, 15ème en 2016, 9ème en 2017 et 46ème en 2018. 2019 sera un nouveau challenge

Image associée

Oublions 2018

Pensons déjà 2019

Nous aurons l'occasion de revenir sur tous nos lauréats de 2018, lors de la remise des prix du CIF à Merville le 19 février 2019.

En attendant vous pouvez déjà les découvrir sur le site du CIF, avant de les ovationer à Merville.

Posté par Serge OBOEUF à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 août 2018

Les Chinois à Ecquedecques

 pp

快速地在先生的家里 Typret "

Traduction en français: " Vite chez Monsieur Typret "

Rappelez- vous mon commentaire du 17 juin sur: "Il était une fois Treignac chez un ami".

Michel Typret m'avait déjà, à cette époque, agréablement surpris avec ses belles arrivées dans les concours fédéraux. Sa petite colonie semblait apprécier ces concours fédéraux à large rayon. Ayant déjà goûté à ceux des CALC auparavant, Michel a vite compris que les fédéraux offraient plus d'animation par leur taux de participation plus important.

Michel réalise un taux de pourcentage impressionnant: 

Châteauroux:

14811 vieux pigeons. 8 prix sur 9 engagés.

7723 yearlings. 5 prix sur 5 engagés.

St Junien:

12925 vieux. 7/9.

6134 yearlings. 3/4.

Treignac:

8673 vieux. 5/8.

4415 yearlings. 5/6.

Brive: 

5725 vieux. 3/5.

2918 yearlings. 3/6.

Souillac:

3641 vieux. 1/3.

1556 yearlings. 2/3.

Montauban: 2335 vieux. 3/3.

Châuteauroux: 3287 yearlings. 2/3.

Résultat de recherche d'images pour "taux de réussite"

27 prix en vieux sur 37 engagés, soit 73% de réussite

20 prix en 1 an sur 27 engagés, soit 74% de réussite

A l'époque, j'avais donc vu juste, notre ami remporte cette année le championnat fédéral aux 3 premiers marqués dans la catégorie des 1 an.

   Capture

Et loin d'être ridicule dans la catégorie des vieux avec une 21ème place au général.

 Fédéraux vieux

Bravo Michel !

Capture

Pascal Fournez (à gauche) pour les inters et Michel Typret (à droite) pour les fédéraux

2  gros calibres dans ma société d'Hurionville

que vous aurez l'occasion de rencontrer lors de nos prochaines expositions hivernales

Posté par Serge OBOEUF à 08:24 - Commentaires [8] - Permalien [#]

07 août 2018

Perpignan n'aura pas dérogé

On le savait à l'enlogement que ce dernier marathon 2018 sur Perpignan allait, une nouvelle, fois marquer nos esprits. Un de plus parmi les 6 concours internationaux qui aura été excessivement difficile et certainement l'un des plus durs Perpignan des dernières décennies.

A part le mur de l'infini, je ne vois pas quels obstacles pourraient être aussi difficiles à surmonter pour nos valeureux voiliers.

Capture

Comme ce pauvre homme devant l'insurmontable 

Le vent de Nord, Nord/Est à vous balader comme une feuille morte.

Le soleil à vous cuire comme un oeuf sur le plat.

La chaleur à vous d'hésydrater comme une tartine de pain sec.

Les orages à vous projeter dans les blés ou autres pour y crever faute dans sortir.

La connerie de certains décideurs à vous faire craindre le pire.

Capture

Respect pour les primés et les non primés

Courtes nuits et beaucoup d'heures d'attente. Il faudra attendre le troisième jour du lâcher vers midi pour que Didier, notre responsable des appels de St Omer, puisse enfin quitter son poste de standardiste et reprendre une vie normale.

Résultat de recherche d'images pour "homme au téléphone dessin"

Allo, bonjour Pascal Fournez

Matricule ? distance ? heure ? inscrit ? sexe ? caoutchouc ? contremarque ?

Vous êtes le 1er au dépôt de St Omer

Félicitations !

C'est Pascal Fournez qui allait être le premier à appeler notre responsable pour lui annoncer son premier pigeon à 9h54 samedi matin. 1er / 221 p à St Omer, 2ème N P de C, 4ème / 3481 pigeons au national, 23ème / 12353 pigeons à l'international, quoi de mieux pour terminer une saison. Bravo l'ami.

Me concernant, c'est en pleine canicule à 15h45 que mon premier inscrit vint titiller la sonnette de la trappe pour m'annoncer son arrivée. 23ème à St Omer, 232ème au national, 765ème à l'inter. Un pigeon qui ne semblait pas trop impacté par ce retour laborieux. Il avait fait Barcelone en se classant, sans doute, à l'international. Puis mes deuxième et troisième inscrits à 7h22 et 7h40 le 3ème jour, beaucoup plus marqués. Les 4, 5 et 6 toujours manquants.

3 prix sur 6 c'est déjà bien. En plus des désignés qui marqueront quelques points me permettant de maintenir certainement une troisième place au championnat de St Omer dérrière José Lecerf de Guines et Michel Dubois de Dohem. Bravo Boeu Boeuf !

Au national, celui du CIF, ce sera moins bien du fait de l'absence de mes 1er désignés sur Barcelone et Marseille. On essaiera de faire mieux l'an prochain. Par contre on annonce, dans les couloirs, la première place du podium pour notre ami Joël Thorel de Gonnehem. Pas surpris, à la vue de ses résultats époustouflants sur toutes les étapes. Difficile de faire mieux avec des 1er désignés souvent très tôt et tous au RDV. Retraité depuis peu, Joël semble avoir trouvé le temps nécessaire pour la bonne conduite de sa colonie, avec le soutient sans aucun doute de son frère Ludovic qui revient en force cette année. Bravo à vous 2 ! 

Résultat de recherche d'images pour "thorel joel gonnehem"

Attendons les résultats officiels avant les

Hip Hip Hip Hip Hourra ! Joël

Encore un exemple, preuve que la concurrence aujourd'hui est partout. Fini l'époque des quelques grands noms qui étaient toujours en haut de l'affiche. Désormais ils sont innombrables les amateurs capables de se faire une place au soleil. Des noms parfois inconnus encore hier et qui, aujourd'hui, viennent s'imposer sur une prestigieuse étape internationale. Preuve de qualité somnolente dans de nombreux colombiers.

Des amateurs qui ne croient plus au Père Noël, ni aux poudre de perlimpinpin, ni aux régimes "d'eau et de grain" simplement. Des amateurs devenus, grâce certainement à internet et aux échanges entre amis, un peu vétérinaires, diététiciens, nutritionnistes, préparateurs pour amener leurs bêtes au mieux de leur forme pour l'étape visée ou mieux encore, pour une saison complète. 

Chapeau !

Posté par Serge OBOEUF à 09:11 - Commentaires [12] - Permalien [#]

30 juillet 2018

Enfin la fin

Depuis que je les joue, je ne me rappelle pas avoir eu une si grande envie d'en finir avec ces concours internationaux. Tous interminables et épuisants cette année. Trop de longues attentes tardives et de courtes nuits. Des moments d'attentions intenses qu'ils fallaient pourtant interrompre pour se consentrer de nouveau sur ceux qui repartaient le lundi pour une nouvelle étape "kif-kif bourricot".

Résultat de recherche d'images pour "jeu de coulon, jeu de con"

Jeu de coulon, jeu de con, c'est bien ça

On appelle ça aussi de la passion. Et c'est la raison pour laquelle nous reviendrons en 2019, de nouveau gonflés à bloc, ayant oublié les lourdes pertes et les mauvais résultats de l'année précédente.

Et pourtant à Burbure la saison semblait plaisante et bien partie, Pau, Agen pour les vieux, puis Brive et Souillac pour les 1ans, mais voilà la machine s'est enrayée après. Un Barcelone qui aura bouffé mon 1er marqué, un Marseille qui aura rayé mes 2er marqués et maintenant un Narbonne qui vient de m'éliminer mes 2ème et 3ème bagués, tous primés à plusieurs reprises pour la majorité sur ce genre d'étape. Inutile de vous dire que la pilule passe très mal et même si la jeune génération semblent vouloir combler ces absences, combien en faudra-t-il pour en remplacer certains. C'est le challenge que nous avons tous à accomplir pour revenir l'année d'après encor plus fort.

Et pourtant il reste Perpignan, avec la possibilité de remporter le championnat de St Omer, suite à un St Vincent tristounet pour notre champion actuel. Un Michel Dubois qui stagne, un Boeu Boeuf qui piétinne, un José Lecerf qui explose, un Philippe Troncquoy qui confirme et un Yannick Arc qui joue du coude, voilà les ingrédients d'une finale prometteuse sur Perpignan.

Pour les autres championnats nationaux, l'absence et malheureusement la perte des premiers désignés se paiera cash.

Pour Perpignan, c'est 6 qui ont été désignés.

3 de Barcelone et 3 de St Vincent. Pas vraiment des têtes de liste, 1 seul primé cette année à Barcelone, mais plutôt le dernier voyage pour la majorité.

A Montauban "very rapide", même trop rapide, les 9 de 2 ans n'ont pas brillé, 2 pas mal, puis plus rien. Je retiendrai Agen pour leur sélection.

Au ridicule Châteauroux imposé pour tous les yearlings, que dire: Il a été également "ultra rapide", là aussi les 10 yearlings à trier (les 12 primés de Souillac étant restés à la maison) ne l'ont pas bien abordé. 1 à peu près bien, et les autres dans les choux. Mais peut-on leur en vouloir d'être passer "outre" sur cette courte distance, eux qui venaient de voler Souilac par vent N/E, et de plus avec des vitesses supersoniques frôlant les 1500 à 1600/m pour ceux qui avaient sû garder le cap de leur pigeonnier. Alors que jusque hier, ils plafonnaient les 1000 à 1100/m à tout casser. J'aurai préféré plutôt Montauban, mais on n'avait pas le droit ! Que des calendriers de "brun". Mais sont-ils encore joueurs pour nous pondre de telle aberration.

Résultat de recherche d'images pour "relax"

Encore 8 jours

Posté par Serge OBOEUF à 15:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]

27 juillet 2018

Sommes nous tous logés à la même enseigne ?

Il y a 8 jours, lors du lâcher de Marseille, le lâcher avait été avancé d'une journée pour soit disant, d'après les "on dit" qui ne sont jamais très loin de la réalité, des orages prévus sur le trajet vendredi.

Aujourd'hui, alors que nos spécialistes de la météo annoncent des orages en soirée sur le N P de C à partir de 16h, ON LÂCHE !, elle est pas belle la vie !

Capture

Résultat de recherche d'images pour "ch'ti"

Au moins ça laisse du passage pour les autres contingents étrangers

J'espère me tromper, mais notre zone "d'attérissage" devrait être fermée pour ce soir. Mais c'est sans compter sur la qualité de nos bêtes qui sauront défier tous les pronostics ou tout simplement profiter d'une nouvelle erreur des prévisions météorologiques.

RDV ce soir ou demain matin pour les plus courageux.

Posté par Serge OBOEUF à 15:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]


24 juillet 2018

Narbonne ou Carcassone

Résultat de recherche d'images pour "chaleur"

L'ennemi N°1 est identifié pour vendredi

C'est la chaleur

Narbonne ou Carcassone, vu de ciel, il n'y a pas grand chose de différence. Par contre de ces 2 lieux, le ciel et la chaleur seront les mêmes, les 30°/35° et plus s'acharneront sur nos pauvres bêtes du départ à l'arrivée pendant des heures et des heures.

Résultat de recherche d'images pour "respect"

Respect à tout ces revenants d'un jour du Sud !

Dans les prix ou hors des prix

Etant toujours abasourdi par ce dernier Marseille, c'est sans grande fougue que j'ai sorti 5 pigeons des 14 pigeons de 2 ans pourtant prévus pour cette étape.

Des 2 ans qui avaient superbement voyagé sur Agen du 29 juin, en se permettant d'être 12 sur les 15 inscrits à figurer sur le résultat national, pour la 354ème place sur les 2043 du contingent des vieux.

Les 9 autres restants, iront à Montauban fédéral, histoire de voyager le même week-end que les 5 autres partis à l'inter, du même compartiment.

Voici le contingent à Narbonne international:

Capture

Une chute des effectifs compréhensible

Quant aux yearlings ils devraient se payer un dernier voyage à Châteauroux fédéral, pour une dernière sélection.

Même si Marseille me laisse de mauvais souvenirs, avec la perte de mes 2 préférés, Boeu Boeuf et ses coulons ne sont pas si ridicules que ça au championnat des inters de St Omer.

Capture

2ème derrière Michel Dubois

Reste Narbone et Perpignan

pour confirmer

Posté par Serge OBOEUF à 22:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 juillet 2018

Catastrophe ou pas

Pourtant les précautions semblaient avoir été prises, mais ce qui devait arriver, arriva.

Sur les 2805 pigeons français lâchés de Marseille ce jeudi matin, seulement une bonne centaine, en majorité des points cours, avaient réussi à rejoindre leur pigeonnier le jour même. Et pour nous à l'Ouest du N P de C, les 5 doigts d'une main suffisaient. Car ils n'étaient que 4 petits volatiles, mais combien grands parmi les autres, à s'être payés le luxe de rentrer chez eux avant minuit.

 Capture

1 à Arras à 21h05 chez Philippe Huyghe

1 à Gonnehem à 21h29 chez Joël Thorel

1 à Blingel à 21h58 chez Bernard Derollez

Et le dernier à Outreau, dans la pénombre de la côte, à 23h24 chez Franck Dusquenoy

Résultat de recherche d'images pour "chapeau"

Tout simplement: "CHAPEAU MESSIEURS"

Pour les autres, c'était l'espoir du lendemain. Un lendemain très matinal qui n'allait être piqué des vers. Avec des pigeons officialisés au compte goutte, il faudra attendre un peu plus de 16h de l'après-midi pour enfin espérer une clôture du concours au niveau national.

Dur dur à St Omer. Les Audomarois ne semblaient pas vouloir se réveiller et c'est jusque bientôt 20h00 que notre responsable aux appels répondait aux signalements des derniers survivants de cette folle journée, pour enfin clôturer le concours de notre mise en loge. La porte se fermait pour les autres, les 108 pigeons sur les 147 partants encore dans les airs à cette heure là.

Et pourtant des précautions avaient été prise !

Peut-on encore se fier aux prévisions météorologiques inappropriées à nos pigeons ?

Est-ce cela les concours internationaux de demain ?

Va-t-il falloir encaisser la perte de vieux pigeons pourtant bien souvent confirmés dans ce genre d'étape ?

Va-t-il falloir limiter ses inscrits pour espérer assurer une saison complète ?

Ne faudra-t-il pas revoir les championnats, où les 5 premiers inscrits pour les championnats vont devenir impossible à assurer pour les petites colonies. 

L'avenir nous le dira.

A Burbure, comme dans d'innombrables colombiers, c'était pas la joie. Des heures et des heures à scruter le ciel ou la trappe, des heures et des heures à l'écoute d'un quelconque froissement d'aile dans l'air, pour espérer enfin voir arriver un de ses protégés.

08h04 mon 4ème inscrit, mon premier du matin à Pau, un 3 ans d'origine du "Noir" sur la Bavencoff.

09h50 mon 3ème inscrit, mon 3ème du soir tombé à Pau, un 4 ans, un fils de l'As de Pau le "701" Bodart.

15h20 mon 5ème inscrit, avait loupé de peu à Pau, un 4 ans d'origine Debruyne sur une de mes "Plumes Blanches".

3 prix sur 6, soit 50%, je pourrai être satisfait et pourtant.

Mon 6ème inscrit ce matin.

Et incroyable, décevant et incompréhensible, mes 2 premiers marqués toujours pas rentrés:

Le "701" un 6 ans, il était toujours mon 1er inscrit, qui n'avait jamais loupé sur Agen, Pau, St Vincent, Marseille Narbonne et Perpignan. Une très lourde perte. Mis a l'honneur l'an passé au CIF comme "As pigeon" sur Pau 2016 et 2017. Très certainement encore cette année 2018, mais à titre posthume.

Le "917", un 7 ans, qui avait à son actif, plusieurs Pau et Marseille. Il avait d'ailleurs été déclaré "AS pigeon" Français sur Marseille ces 5 dernières années. Deuxième lourde perte.

Inutile de vous dire ma tristesse et pourtant, ils avaient pris des précautions.....Imaginez ce que ça aurait été si.....

Capture

En espérant les revoir pour rejoindrent le compartiment des "retraités" 

Posté par Serge OBOEUF à 22:23 - Commentaires [23] - Permalien [#]

18 juillet 2018

Marseille

Avec un jour d'avance, nous y voilà. Marseille et ses 860 km avec sa Cane Bière, son Marius, son Pastis, bref un concours que mes pigeons semblent apprécier.

2011: 5/5 au national et 4/5 à l'international.

2012: 2/5 au nat comme à l'inter.

2013: 2/5 au nat et 3/5 à l'inter.

2014: 2/5 au nat comme à l'inter.

2015: 3/5 au nat comme à l'inter.

2016: 4/5 au nat comme à l'inter.

2017: 5/5 au nat, 4/5 à l'inter.

2018: ????

Pourtant à comparer aux autres concours, il serait le concours le moins "rentable", en ce qui concerne le championnat Audomarois.

Je m'explique:

Le championnat Audomarois est basé sur l'effectif du concours au sein de la mise en loge. Plus de pigeons sur le concours, plus de points possible à engranger avec ses 5 premiers marqués. Ce qui semble logique.

A Pau ou St Vincent, 2 concours où les effectifs sont les plus importants, il est possible de marquer plus de 10 points pour les pigeons de têtes. Tandis qu'à Marseille ressentit comme difficile, là le contingent est diminué d'au moins 60%. Les premiers ne peuvent prétendre qu'à environ 3 points. On pourrait presque ne pas le jouer volontairement ou faire "brosse", sans trop chambouler ce championnat.

Pas évident de satisfaire tout le monde. Car il est vrai que celui de Barcelone pourrait être majoré, étant donné sa difficulté en comparaison des autres concours. Et comme il est également plus honorifique de faire la tête devant un gros contingent, plutôt que devant un maigre contingent.

Ce qui est différent dans les autres championnats, CIF, AIF, Coupe d'Europe, où là le contingent n'est pas pris en compte, 1er ou dernier avec l'un de ses 5 premiers marqués, tu marques 1 point.

Non vraiment, pas évident de satisfaire tout le monde. Mais les choses sont claires au départ. Qu'on soit pour ou contre, on a le choix de ne pas y participer.

En attendant, revenons à ce Marseille 2018.

6 vieux mâles y sont partis.

1- 152701/12, l'As de Pau. Encore primé cette année sur Pau, n'a jamais loupé, même à Marseille.

2- 086917/11, l'As de Marseille. Mon premier de Pau 2018. 5/5 à Marseille, peut-être un 6/6 demain.

3- 303374/14, fils du Pau. Primé à Pau cette année et Marseille l'an passé.

4- 284525/15, Une première à Marseille, mais primé à Pau cette année.

5- 110835/13, loupe de peu à Pau. Attention Danger !

6- 303314/14, loupe à Pau. Attention Danger ! 

L'équipe semble correcte. D'ailleurs, comme me le faisait remarquer un blogeur, pourquoi avoir mis la majorité de mes pigeons de tête de Pau à ce concours de Marseille.

C'est vrai, j'aurai dû en retirer un deuxième pour mettre avec le 303273/14, mon deuxième de Pau et mon N°1 du St Vincent de la semaine passé (192 au nat), pour essayer d'assurer mes 1 et 2, des marqués très importants pour tous les championnats. Tant pis il est trop tard.

Capture

Le coach a merdé

Posté par Serge OBOEUF à 22:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]

LABBE, CISTAR et DE CONNINCK le trio gagnant de la Barcelona Cup

 Barcelona Cup 2018

Capture

Capture

Résultat de recherche d'images pour "bravo"

Bravo Philippe, Eric, Hervé

Posté par Serge OBOEUF à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2018

Attention, changement à Marseille

Résultat de recherche d'images pour "information importante"

Capture

Que du positif.

Merci pour eux

Posté par Serge OBOEUF à 18:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 juillet 2018

Barcelone, St Vincent, Souillac et demain Marseille.

Les retours qui s'éternisent sur 2 jours.

Les concours qui s'enchaînent à vitesse grand "V".

Le parcours de nos "Bleus" en Russie qui n'en finit pas.

Et surtout cette chaleur caniculaire qui nous plombe en journée, nous obligeant à s'organiser en soirée pour l'arrosage des fleurs et des légumes.

Bref des occupations de circonstances qui ne me laissent pas beaucoup de temps pour tenir à jour ce blog.

Résultat de recherche d'images pour "panneau de barcelone"

Sinon, quelques nouvelles de Barcelone. Que puis-je vous en dire ??????

Qu'il a été une nouvelle fois, un dévoreur de milliers de vieux pigeons et pas n'importent lesquels. Pourtant les chiffres sont là pour nous faire prendre conscience que les difficultés rencontrées par nos bêtes, deviennent tôt ou tard infranchissables et pourtant on continue à envoyer, chaque année, des milliers de bêtes au charbon. Mais bon, c'est comme ça, c'est presque normal. D'ailleurs si tu montres une certaine opposition à ce concours "assassin", on te rétorque: "Tu n'as qu'à pas le jouer". Mais le problème, c'est qu'il compte pour les championnats, donc incontournable si on veut les jouer.

Capture

2000/26597 pigeons.

2010/25750 pigeons.

2017/17094 pigeons.

2018/15707 pigeons. soit en 18 ans une baisse de presque 41% soit 10890 pigeons 

Les plus passionnés de ce concours, pensent que c'est la bonne solution pour sauvegarder la race du pigeon voyageur pour l'avenir. Vu de cet angle, ça se discute. Mais qu'on le différencie des autres.

A la maison, c'était 5 qui étaient inscrits pour cette étape de l'extrème.

21h27 le 2ème jour, le 4ème inscrit.

6h55 le troisième jour, le 5ème inscrit (un peu surpris de le revoir, lui qui ne veut plus particper aux volées).

8h15 le 3ème inscrit.

9h15 le 2ème inscrit.

Le N°1 toujours manquant.

Résultat: 1 prix au national et peut-être 4 à l'international. C'est pas l'Amérique, mais c'est pas non plus catastrophique, c'était "simplement" un BARCELONE !!

Résultat de recherche d'images pour "panneau de St Vincent"

St Vincent.

10 engagés: 4 de Pau dont un seul était bien tombé, le 303273/14, 59ème au national. Les 3 autres pour le rattrapage. Puis 6 autres qui devaient partir pour Barcelone.

21h17 le 1 c'était le seul sur qui je comptais. 192ème au national sur 3076 participants.

6h55 le 5, un 2 ans de Pau, qui semble avoir rectifié. Annoncé 503ème au national.

7h34 le 8, un 3 ans. annoncé 709ème au national. Perpignan sera déterminant.

09h19 le 2, un 3 ans. Idem à Perpignan.

Puis 4 autres l'après-midi et toujours 2 manquants. Dans ces 4 retardataires, 3 ont été éliminés, faute de résultat sur 2 ans.

Capture

Hier Souillac fédéral.

Après Brive des ALC, c'était Souillac fédéral qui leur était proposé. 2 distances presque équivalentes, mais différentes sur les conditions du retour qui me semblent un peu plus corsés que celles de Brive ALC (plus de pigeons et plus étiré au final).

23 partants: Le premier à 16h38 annoncé 1er au dépôt d'Isbergues, un tardif 2017 du Marseille, puis 16h57, 17h11, 22, 22, 23, 24, 32, 33, 44, 18h03, 06, 25, 44, 1 le soir, 1 ce matin à 7h00, reste 7 en route. On y voit un peu plus clair.

 Résultat de recherche d'images pour "panneau de Marseille"

On oublie tout, maintenant place à Marseille. Enlogement cette après-midi.

J'y reviendrai en semaine.

Bonne journée à tous.

Posté par Serge OBOEUF à 23:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]