Quelques inquiétudes sur ce nouveau raz de marée que nos amis français viennent d'infliger aux concurrents étrangers belges, hollandais, allemands, anglais et luxembourgeois.

Voyez vous même:

C1

C2

C3

Mise à part sur les podiums d'étapes, nous sommes présents dans tous les autres domaines:

Championnat au 1er marqués: 10 sur les 20 cités sont français.

Championnat aux 2 premiers marqués: 12 sur les 20 nommés sont encore français.

Championnat aux 5 premiers marqués: 12 sur les 21 retenus sont toujours et encore français.

Championnat général de la coupe d'Europe: Les 7 premiers sont français sur les 8 prétendants.

As Pigeon Européen grand fond: 1er, 2ème, 3ème encore des français, suivis de 2 Belges.

As Pigeon Européen sur Pau 2013-2014-2015-2016-2017: Devinez.............Un français.

Sans oublier celui du PIPA RANKING avec nos 5 français dans les 10 premiers.

Chapeau !, époustouflant !, même vexant !

Que faut il en penser ?:

Que nous avons de bons pigeons: Yes.

Que la propagation de nos propres origines gagnantes, par le biais de ventes raisonnables, au travers notre pays soit bénéfique pour tous: Yes. 

Que nos préparations, malgré des calendriers sportifs pas toujours logiques, soient bonnes: Yes.

Que notre politique de démocratisation menée par le CIF soit bonne: Yes.

Que notre politique de proximité mise en place par le CIF soit bonne: Yes.

Il y en a d'autres certainement que j'ai oubliés. Mais le résultat écrasant est là, à la limite de l'indécence. Et pourtant, sans état d'âme, profitons à fond de ces moments de gloire qui devraient perdurer encore un moment.

Mais doit on être inquiet sur la reconnaissance de ces championnats internationaux innovés par une nation qui n'en bénéficie plus: Certainement.

Des championnats internationaux qui n'auraient plus leur place au "bisnesse international" (d'ailleurs PIPA n'en a pas encore parlé), laissant ainsi la place aux concours nationaux rendus plus attrayants par la presse nationale, avide de ce genre de succès pourtant "local": Eventuellement.

Que la neutralisation permette de corriger en saison cette suprématie française: Certainement.

Serons nous toujours invités: Espérons le.

Vite organisons nous pour rester dans cette élite de la colombophilie internationale.