Sorti d'une longue période balayée par des vents de Nord/Est, nous allions, avec ce week-end de Treignac (560 km), connaître le retour des vents d'Ouest. 

Un concours fédéral qui aura connu une nouvelle fois le succès en participation avec ses plus de 23 000 pigeons au compteur. Mais également, pour cette saison 2018, un premier concours fédéral par vent soufflant de l'Ouest, un facteur important qui devrait changer la donne dans l'attribution des prix comme dans celle des 3 nominés au podium. Nos amis de l'Est du N.P.C devraient prendre l'avantage, histoire de faire oublier la pilule de Châteauroux, largement dominé par ceux de l'Ouest. Mais attendons le résultat. 

Attiré en un premier temps par cette étape fédérale pour l'équipe de Barcelone, c'est en définitif celle de Blois en groupement que j'ai retenu, toujours par mesure de prudence. Une crainte confirmée par les témoignages d'amis. Comme celui de Christophe de Nedon qui, à Jarnac, a fait son deuil de 2 pigeons de 5 ans, pourtant primés à Barcelone et St Vincent l'an passé. La malchance des rapaces, l'accident des fils de toutes sortes ou la soif des viandarts à 2 jambes ne peuvent qu'en être la cause. C'est les risques habituels que rencontrent nos braves voiliers. Risques plus ou moins digérés par le maître, lorsqu'il s'agit de l'étape phare, mais désastreux lorsqu'il s'agit d'une étape préparatoire, où la constatation est rangée au second plan.

Donc pour moi un samedi au calme. Mais c'était sans tenir compte de l'envie de ne rien louper en cette période de concours, que je pris mon vélo pour pousser un tout petit sprint jusque Ecquedecques, la commune voisine et surtout celle où demeure le maître actuel de ma société sur les étapes lointaines de ce début de saison dans les fédéraux. 

Résultat de recherche d'images pour "dessin de sprint en vélo"

Direction Ecquedecques

C'est chez notre ami Michel TYPRET que j'avais programmé mon vélo....."électrique", afin de constaté de mes propres yeux, ce superbe début de saison dans les fédéraux 2018.

Et j'en ai pris plein les mirettes. Un premier venant carrément de l'Est avant 17h00, annoncé 3ème au dépôt de Calonne Ricouart, derrière un autre amateur de ma société également, Bernard Lelièvre, Michel semblait soucieux pour la suite.

Mais très vite rassuré avec l'enchaînement rapproché qu'allait lui réserver ses 11 champions. Car c'est bien 11 pigeons, vieux et 1 an, sur les 14 partis qui allaient se faire officialiser dans l'appareil de Michel en à peine une demi-heure. Chose devenue courante cette année chez notre champion d'Ecquedecques et même certainement à plus grand rayon.

Jugez-vous même:

Châteauroux 9 vieux et 7 prix. 4 yearlings et 3 prix.

St Junien 9 vieux et 7 prix, 5 yearlings et 4 prix.

Soit un pourcentage voisin des 80%, pas mal.

Et hier Treignac, 9 vieux et certainement 7 prix, 5 yearlings et certainement 4 prix.

Et pourtant, tout semble simple chez Michel, rien de spécial, on va pas dire que c'est que de l'eau et du grain simple, mais on en est pas loin. Un petit traitement de quelques jours, avant la vaccination au PMV POX 3 semaines avant le départ pour les premiers concours en société, une alimentation de base et une hygiène basique dans des compartiments, loin d'être des 3 étoiles, semblent satisfaire sa vingtaine de veufs.

Revenons au rituel d'une journée comme hier.

   

Capture

9h00, bon y sont partis

 

Capture

16h40, allez mes ch'tios, on se dépêche

 

Capture

17h30, plus que 3 manquants

Mesdames s'impatientent

 

Ce qui est pris est pris Michel.

Résultat de recherche d'images pour "bravo et chapeau"

En tout cas, Bravo pour cette simple démonstration et félicitations pour tes beaux résultats

Une bonne leçon de simplicité et de modestie à retenir.