On le savait à l'enlogement que ce dernier marathon 2018 sur Perpignan allait, une nouvelle, fois marquer nos esprits. Un de plus parmi les 6 concours internationaux qui aura été excessivement difficile et certainement l'un des plus durs Perpignan des dernières décennies.

A part le mur de l'infini, je ne vois pas quels obstacles pourraient être aussi difficiles à surmonter pour nos valeureux voiliers.

Capture

Comme ce pauvre homme devant l'insurmontable 

Le vent de Nord, Nord/Est à vous balader comme une feuille morte.

Le soleil à vous cuire comme un oeuf sur le plat.

La chaleur à vous d'hésydrater comme une tartine de pain sec.

Les orages à vous projeter dans les blés ou autres pour y crever faute dans sortir.

La connerie de certains décideurs à vous faire craindre le pire.

Capture

Respect pour les primés et les non primés

Courtes nuits et beaucoup d'heures d'attente. Il faudra attendre le troisième jour du lâcher vers midi pour que Didier, notre responsable des appels de St Omer, puisse enfin quitter son poste de standardiste et reprendre une vie normale.

Résultat de recherche d'images pour "homme au téléphone dessin"

Allo, bonjour Pascal Fournez

Matricule ? distance ? heure ? inscrit ? sexe ? caoutchouc ? contremarque ?

Vous êtes le 1er au dépôt de St Omer

Félicitations !

C'est Pascal Fournez qui allait être le premier à appeler notre responsable pour lui annoncer son premier pigeon à 9h54 samedi matin. 1er / 221 p à St Omer, 2ème N P de C, 4ème / 3481 pigeons au national, 23ème / 12353 pigeons à l'international, quoi de mieux pour terminer une saison. Bravo l'ami.

Me concernant, c'est en pleine canicule à 15h45 que mon premier inscrit vint titiller la sonnette de la trappe pour m'annoncer son arrivée. 23ème à St Omer, 232ème au national, 765ème à l'inter. Un pigeon qui ne semblait pas trop impacté par ce retour laborieux. Il avait fait Barcelone en se classant, sans doute, à l'international. Puis mes deuxième et troisième inscrits à 7h22 et 7h40 le 3ème jour, beaucoup plus marqués. Les 4, 5 et 6 toujours manquants.

3 prix sur 6 c'est déjà bien. En plus des désignés qui marqueront quelques points me permettant de maintenir certainement une troisième place au championnat de St Omer dérrière José Lecerf de Guines et Michel Dubois de Dohem. Bravo Boeu Boeuf !

Au national, celui du CIF, ce sera moins bien du fait de l'absence de mes 1er désignés sur Barcelone et Marseille. On essaiera de faire mieux l'an prochain. Par contre on annonce, dans les couloirs, la première place du podium pour notre ami Joël Thorel de Gonnehem. Pas surpris, à la vue de ses résultats époustouflants sur toutes les étapes. Difficile de faire mieux avec des 1er désignés souvent très tôt et tous au RDV. Retraité depuis peu, Joël semble avoir trouvé le temps nécessaire pour la bonne conduite de sa colonie, avec le soutient sans aucun doute de son frère Ludovic qui revient en force cette année. Bravo à vous 2 ! 

Résultat de recherche d'images pour "thorel joel gonnehem"

Attendons les résultats officiels avant les

Hip Hip Hip Hip Hourra ! Joël

Encore un exemple, preuve que la concurrence aujourd'hui est partout. Fini l'époque des quelques grands noms qui étaient toujours en haut de l'affiche. Désormais ils sont innombrables les amateurs capables de se faire une place au soleil. Des noms parfois inconnus encore hier et qui, aujourd'hui, viennent s'imposer sur une prestigieuse étape internationale. Preuve de qualité somnolente dans de nombreux colombiers.

Des amateurs qui ne croient plus au Père Noël, ni aux poudre de perlimpinpin, ni aux régimes "d'eau et de grain" simplement. Des amateurs devenus, grâce certainement à internet et aux échanges entre amis, un peu vétérinaires, diététiciens, nutritionnistes, préparateurs pour amener leurs bêtes au mieux de leur forme pour l'étape visée ou mieux encore, pour une saison complète. 

Chapeau !