kij 

gil

Gilbert était licencié depuis 1972. Dés le départ, il fut secrétaire de la société qui ne comptait plus alors que 5 membres. Travail de secrétaire qu'il assuma jusqu'à ses problèmes de santé, c'est à dire 2015. Il a toujours effectué ce travail avec le plus grand soin: gestion des licences avec la fédération, répartition des bagues, tour de service.

Il n'eut jamais beaucoup de pigeons au maximum 25 tout compris veufs, femelles et jeunes. Principalement vitessier et demi-fond, il participa aussi au tour de France à Lillers avec succès.

Il arrêta de jouer les fédéraux après une frustration. Sur un concours fédéral, la société de LILLERS avait mis en jeu une coupe au premier lillérois constaté, ce fut Gilbert. Mais il ne l'a pas reçu car il était, soit disant, d'Hurionville et non de Lillers. Bizarre !

D'un caractère calme, il n'aimait pas les discussions et recherchait une ambiance conviviale entre les amateurs. Il se mit à la colombophilie car il était voisin de Paul Carlier, un fin joueur aux résultats spectaculaires. Lui colombophile débutant souvent commençait quand Paul fermait le pigeonnier. Jusqu'au jour où il eut l'occasion d'enloger les pigeons de Paul, parti au mariage. Là il comprit son erreur en s'apercevant que les pigeons de Paul étaient maigres par rapport aux siens. Il réduisit de manière drastique la nourriture et se mit à faire des prix. Il termina sa vie colombophile en fin connaisseur, comme on dit il avait la "main" pour trier ses pigeons; Il enlogeait 3 ou 4 vieux pour faire 3 ou 4 prix. Ceci étant d'autant plus remarquable que c'était son épouse qui soignait ses pigeons sous ses conseils, elle lui fut d'un soutien moral primordial.

 

lmp

Gilbert en compagnie de Raymond Delbecq

2 anciens mais toujours champions

 

liu

Gilbert et Lucien Andriès (Maire de Lillers)

Lors d'une remise de trophées

 

moi

Gilbert et sa femme

Lors d'un repas de société en 2013

 

pigeon

Au revoir Gilbert

Tu nous laisseras un bon souvenir

 

Et les années passent.

vbn 

Photo de 2005 et ses souvenirs

Malheureusement 4 nous ont quitté

Heureusement d'autres nous ont rejoint

Malgré tout "La Revanche" d'Hurionville a été, est et sera toujours bien présente