26 avril 2013

Tout le monde à son poste à la société

La saison 2013 a repris avec ses mises en loge et ses bons moments conviviaux, moments que l'on partage avec des amateurs de toutes distances, des colombophiles, des amoureux du pigeon. Chacun raconte son anecdote, son histoire avec passion. Quelle bonheur, même si parfois elles ont toutes déjà été citées l'an passée ou à d'autres occasions, mais toujours avec une touche supplémentaire d'année en année.

Je vous propose quelques petites photos de notre dernière mise en loge.

 

DSC04488Bernard qui donne ses pigeons à Noël pour le baguage à l'élecronique.

DSC04489Yannick qui lui donne un coup de main

 

DSC04498Idem pour ceux en manuel

 

DSC04492Direction le panier

DSC04493Michel qui règle les appareils

 

DSC04495Pascal fait les comptes

Ambiance sérieuse à l'enlogement avant le ..........défoulement à la buvette.

 

 

 

 

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 avril 2013

Bon départ

Je craignais un peu ce premier concours, un 180 km (que l'on aurait pu réduire de 30 km si nous avions, comme nos voisins, retenu Pontoise ??), un vent Nord/Ouest et une température plutôt fraîche (surtout avec un lâcher aussi matinal), bref des conditions assez délicates pour une mise en route, mais il fallait bien commencer. 

L'important c'est que tous soient rentrés au pigeonnier dans de bonnes conditions. 53 sur 54 en 1h00 et le dernier, un yearling, le lendemain matin. Question résultat, 6 prix sur 25 en vieux et 10 prix sur 29 en 1 an. C'est pas mal, surtout que le but n'était pas de briller mais d'assurer un zéro manquant. Question motivation, pas de femelle ni pour partir, ni au retour pour les vieux tandis que les 15 yearlings au veuf, ont eu le plaisir de retrouver leur femelle au retour, histoire de comprendre ce qu'est le veuvage. 

Dimanche prochain, je n'ai pas retenu le concours à 2 jours sur Châteaudun, ils retrouveront cette même ville, Mantes la Jolie, comme deuxième étape pour une distance identique.

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2013

Jeunes 2013 disponibles

Bonjour Messieurs les acquéreurs,

Les jeunes que vous avez achetés lors des différentes ventes sont bons à prendre.

Veuillez me contacter au 06 72 90 12 22 pour un RDV.

A bientôt, merci 

DSC04487

Pour les autres, les 54 voyageurs de 2013, ils ont tous été entraînés 2 fois, à 10 km et à 40 km. Celui de 40 km s'est effectué avec un lâcher à 17h00. La rentrée s'est déroulée par paquets différents jusque 20h00 sauf pour 3 yearlings qui ont dormis à la belle étoile pour se pointer dès le matin.

Dimanche c'est le départ avec un 180 km. Mais pour un 1er vol avec un vent de face mais surtout une température plutôt fraîche me chagrinent un peu et pourtant il m'est difficile de reculer ??

 

Posté par Serge OBOEUF à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2013

Essai concluant

C'est quelque chose que j'avais déjà entendu parler à plusieurs reprises mais que je n'avais jamais voulu appliquer à la maison. C'est une mise à la diète de 48 h.

Et c'est en lisant le blog de René Bonnin, notre président du C.I.F (club des internationaux français), que l'envie m'est venue de tester cette expérience. Je vous conseille d'ailleurs de le consulter, il est très bien fait et très instructif.

Mais, me concernant, étant toujours septique sur cette privation de nourriture, surtout pendant 2 jours, j'ai pratiqué cet essai sur mes célibats d'abord. Je rappelle que logiquement cette période d'apstinance favorise le décrassage mais surtout la chute du duvet d'hiver, laissant ainsi la peau s'oxygéner et permettre à la forme de s'exprimer.  

Voici la photo d'une case, d'un célibat, après les 2 jours de diète. On voit bien les petites plumes de duvet en quantité et les fientes plutôt verdâtre. A suivre.

 

 DSC04479

Concernant l'équipe, elle n'a pas participée à la 1ère joute de ce week-end sur Breteuil (100 km) faute de disponibilité de ma part uniquement, car la météo était enfin au RDV, dommage. Mais dimanche prochain tous devraient être de la partie sur Mantes (180 km), mais cela oblige un ou deux petits entraînements dans la semaine avec la voiture.

Information, fin de semaine, je vais commencer à distribuer les jeunes aux acquéreurs des différentes ventes.

 

Posté par Serge OBOEUF à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2013

La dernière ligne droite

Raccouplés depuis le 24 février, les 39 couples sont actuellement sur des jeunes de quelques jours. A souligner que cette année ils ont tous été traités préventivement au couvage, contre la tricho, la coccidiose et les vers sans oublier la vaccination contre la paramixo, Nobilis pour les femelles et colombavac pour les mâles. 

Chaque couple élèvera un seul jeune. Un élevage qui, d'après moi, renforce l'attachement du mâle à sa case, élément de motivation importante pendant la saison, certainement plus important que celui que l'on porte à la femelle.

Voici le "Noir" au repos avant la bataille Catalane

DSC04458

La mise au veuf, devrait se situer vers la mi-avril, sur un grand jeune et la mise au panier fin avril. Sauf pour les 15 célibats qui seront, en fonction de la météo, enlogés plus tôt, histoire de les calmer un peu.

Voici les célibats

DSC04460

Actuellement le compartiment des jeunes est occupé que par 12 pigeonneaux, un est manquant depuis la prise de la photo, provenant en majorité des reproducteurs en attendant la fournée des 39 venant des voyageurs. A savoir que 20 sont déjà prévus de quitter la maison pour d'autres cieux, 20 pigeonneaux donnés pour des ventes de sociétés, vous comprendrez bien que pour l'année prochaine il me faudra voir à la baisse ces dons et ne satisfaire en priorité que ma société et qu'une année sur deux les autres sociétés étrangères. 

J'espère que ce message sera lu et compris par les amis qui m'ont sollicité cette année.

Voici les quelques jeunes

DSC04452

 

 

 

 

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]



20 janvier 2013

Comment y va ?

Rien de spécial à vous raconter, la routine habituelle avec parfois l'obligation d'intervenir rapidement sur des rémiges abîmées, sur des conflits entre des nouveaux locataires de 2 ans et des anciens bien en place ou des souris qui s'invitent.

Concernant alimentation: Toujours de l'eau pure avec parfois du vinaigre de cidre ou du thé liquide (gagné dans différents championnats) et du mélange élevage rallongé avec de l'orge mélangé de temps en temps avec du Sédochol ou de l'huile d'olive avec brisures de noix saupoudré de levure de bière (boites gagnées également dans différents championnats).

Les sorties sont quasiment nules depuis un mois, depuis la disparition d'une jeune femelle retrouvée morte avec les flans dévorés à proximité du pigeonnier ???????

Actuellement les 24 couples de vieux sont toujours séparés, les 15 yearlings sont au couvage à blanc, histoire de prendre possession du compartiment tandis que 18 autres yearlings sont encore dans leur compartiment de jeune en vue d'être joués au célibat. Quand aux reproducteurs, les 6 couples sont en fin de couvage.

Cette année l'équipe des reproducteurs est composée de 6 couples:

 

Couple N°1:

Mâle: Un bleu, prêté par Hervé Noyelle d'origine Bavencoff

Femelle: Une écaillère, d'origine Hermes X Bavencoff

 

Couple N°2:

Mâle: Un bleu, d'origine Léon Bodart lignée G. Slots X Van der Wegen

Femelle: Un écaillère, d'origine Léon Bodart lignée du JPP de G. Slots

 

Couple N°3:

Mâle: Le Bleu "115", de mon Nîme 2002 d'origine Desmet/Dumont/Rimetz X G. Fruitier lignée Kurvers/Roosens

Femelle: Une bleue, d'origine 115 X mon Langon 2004 le 065754/02

Le 065754/02, c'est celui que je tiens dans mes mains sur la photo d'accueil, un extra, mon meilleur voyageur de 2004 à 2009 de Paris à Langon et Nîmes, toujours mon 1er inscrit. Élimine un peu rapidement en 2010, suite à ma décision de m'orienter sur les internationaux et de changer d'origine avec l'introduction des Léon Bodart. Je pensais qu'il était déjà trop âgé pour affronter ce changement et pensant que ce n'était pas le même type de pigeon pour ces étapes dite "internationales", faute de place, je l'ai éliminé de mes propres mains. Chose que je regrette aujourd'hui suite aux prouesses de mes plumes blanches, qui eux plus jeunes et de la même origine, ont bien effectués le changement, notamment jusque Barcelone, Mais il est trop tard, dommage!

 

Couple N°4:

Mâle: Un écaillé roux, fils du Pau 2010 d'origines Desmet/Noyelle X Grise Manna/Dordin

Femelle: Une écaillère, d'origine Desmet/Noyelle X Mosaïque Thorel

 

Couple N°5:

 Mâle: Un bleu, d'origine Desmet/Rimetz X Noyelle

Femelle: Une bleue, d'origine Phillipe Bazille de Ailly le Clocher

 

Couple N°6:

Mâle: Un bleu plume blanche, d'origine Léon Bodart lignée Slots X Tantart

Femelle: Une Bleue, d'origine Thorel lignée de sa Perpignan

 

Au cours de l'année, chaque couple devrait permettre de fournir 3 ou 4 couvées, soit au total environ une quarantaine de jeunes issus des reproducteurs.

Concernant les voyageurs, la date de remise en ménage n'est pas encore défini, peut-être un peu plus tôt pour certains du fait que Pau, cette année, est avancé de 8 jours. Une préparation qu'il faut que je soigne pour éviter le mauvais départ de 2012.

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2013

Meilleurs voeux

Bonjour à tous.

Meilleurs voeux à vous et à vos proches.

Voeux de bonheur et de santé surtout.

Santé, également pour vos protégés ailés avec, biensûr, quelques beaux prix pour récompenser les sacrifices et le travail qu'ils nous imposent.

Je profite de ce premier message 2013 pour en faire passer un autre:

AFFICHE VENTE 2013-5


 


En espérant vous y rencontrer, histoire de parler "pigeon".
A bientôt.

Posté par Serge OBOEUF à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2012

Que du bonheur.

Remise des prix des internationaux 2012 de la mise en loge de St Omer

 

Remise des Prix des Internationaux de St Omer 2/2

 

Quelle joie et quelle fierté d'être sur la plus haute marche du podium 2012 de la mise en loge des internationaux de St Omer.

Immense fierté, lorsque l'on voit la qualité de cette mise en loge, qui est 2ème sur le plan quantité de pigeon enlogés au niveau national, ainsi que sur le plan qualité de ses participants: Adriansen, Dubois, Clabaux, Duflot, Sénicourt, Odul, Troncquoy, Thery, Fournez, Noyelle, Flandrin, Deu, Wallard, Lecerf, Triquet, Demotte, Neuville, Evrard, Firmin, etc.....dont certains collectionnent les plus belles places que l'on puisse imaginer sur ces joutes de grand fond internationales.

Alors, OUI heureux car, comme le soulignait Michel Dubois, le départ fût très laborieux avec déjà sur la 1ère ligne droite venant de Pau, une sortie de route qui devait me mettre hors circuit de ce championnat. Mais voilà ce n'était pas sans compter sur mes braves compagnons ailés qui ont su, coups d'aile après coups d'aile, revenir sur le peloton de tête pour enfin les coiffer au poteau de Perpignan.

L'évènenent est à déguster lentement, ce qui est pris n'est plus à prendre, 2013 sera une nouvelle aventure.


Merci à Ludovic Fournez, notre photographe, d'avoir immortalisé cet évènement

Et encore bravo à toute l'équipe de responsables de la mise en loge Audomaroise qui, autour de son Président Michel Dubois, assure un travail de qualité permanent.

 

Posté par Serge OBOEUF à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2012

Suite échec

Suite au mécontentement du responsable de secteur mis en cause dans mon précédent message intitulé :"Un nouvel échec, dommage", concernant le projet d'union transport 2013, je voudrais, par ce même moyen de communication, m'excuser sur les propos tenus à son égard.

Il me rappelle, que dans mon jugement hâtif, je le site comme responsable du probable échec d'union transport. Il est vrai que je ne peux pas, aujourd'hui, le tenir responsable d'un quelconque échec puisque qu'il ne l'a toujours pas, par manque de disponibilité professionnelle, débattue au sein de son secteur. Et comme il le souligne, il ne décide rien seul, sans l'avis de ses responsables.

Voilà, à sa demande, j'ai fait mon "méo culpa" sur sa personne, mais je reste perplexe sur l'avenir de ce projet, en espérant me tromper.

Mais revenons au sujet primordial, cet avenir d'union transport pour 2013.

Il souligne, dans son courriel, certaines divergences entre les 2 secteurs:

- Le jour du lâcher qui diffère, eux peut-être le samedi, nous le dimanche.

- Un classement général avec jeu facultatif qu'il souhaite plutôt honorifique une saison, le temps de faire un premier bilan.

Il souligne également quelques imprécisions sur le mode de fonctionnement (camions, chauffeurs, etc...), le manque de concertation entre responsables concernés autour d'une "table ronde". etc....

Bref, sans vouloir une nouvelle fois offusquer qui que ce soit, je vois bien, que dans son message, il n'a pas eu ou pas pu avoir tous les informations nécessaires à un bon débat lors de sa prochaine assemblée générale, permettant d'aboutir à une juste décision. 

Alors je lui propose, si l'afront est effacé, d'organiser avec les uns et les autres, cette table ronde souhaitée. Où nous essaierons de parler de nos divergences et nos inquiétudes, afin d'essayer de les résoudre. Et si en comité restreint et responsable nous ne sommes pas capable de résoudre l'integralité de nos différences et que nous voulons cette union, donnons la parole à tous nos colombophiles par le biais d'un référendum commun:

1- Union pour un transport unique, avec obligation d'un calendrier unique: OUI ou NON

2- Lâcher unique, seule solution pour éviter les erreurs: OUI ou NON

2- Jour du concours: SAMEDI ou DIMANCHE

3- Un classement général obligatoire avec jeu facultatif (les jeux d'ententes existantes étant maintenus): OUI ou NON

Et éventuellement d'autres décisions importantes que j'aurais oubliées.

A- Si le résultat de ce référendum permet un rapprochement, les responsables des transports respectifs seront dans l'obligation d'élaborer un contrat d'entente tenant compte des sujets demandés et exprimés majoritairement, au risque de devoir se justifier devant tous les colombophiles.

B- Si le résultat de ce même référendum ne permet pas le rapprochement, chacun poursuivra sa route.

Mais il faudra recommencer demain et après demain.

Le temps, s'il est encore temps, fera peut-être le nécessaire ? 

 

Bonne réflexion messieurs les responsables.

Sans rancune monsieur le Président.

 

 

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2012

Un nouvel échec, dommage

D'après les dernières nouvelles, l'union pour un transport unique avec nos amis colombophiles du secteur voisin Artois-Lys ne se fera pas.

Pour le responsable de ce secteur, il ne sera pas possible de faire route ensemble, pour des raisons de calendriers sportifs différents, plus particulièrement sur les jours des lâchers, samedis pour les uns, dimanches pour les autres.

Bref, encore un échec dû uniquement sur des différences de jeu.

Mais quand comprendront-ils que le transport doit être traité en priorité, car s'il y a des difficultés dans le transport, il y en aura dans le déroulement du jeu. Au pire, plus de transport, plus de jeu. Alors qu'attendons nous pour s'unir et faire de nos deux équipements routiers un seul et unique au service de nos amateurs. Un regroupement intelligent permettant de contenir la hausse des tarifs.

Pour les fébriles du changement: OUI les concours risquent de se dérouler autrement, OUI les places d'honneurs risquent de changer, OUI les prix seront certainement mieux répartis, mais rassurez-vous au final vous serez encore présent avec peut-être moins de panache. Mais n'oubliez pas il en faut un peu pour tout le monde et votre victoire ne sera que plus belle si les participants sont plus nombreux et mieux répartis, cessez de vous contenter du "podium traditionnel", osez engager vos voiliers sur les mêmes concours qu'hier mais avec, aujourd'hui, la difficulté supplémentaire d'une masse plus importante et plus éclatée, qui les obligera à être plus performants. Oubliez les concours de clochers.

A moins que l'argument, du jour différent de lâcher, ne soit qu'un prétexte pour une minorité, très bruyante en réunion, qui dirige même parfois certaines sociétés, de préserver un statut de "petit" champion.

Dommage, il faudra bien faire sans eux, mais la question que l'on peut se poser, est-ce que cette union proposée aujourd'hui, sera-t-elle encore possible demain. Car si le premier, celui qui souhaite l'union, trouve demain matin un autre partenaire, restera-t-il encore de la place la saison prochaine pour nos amis voisins ?

 

Posté par Serge OBOEUF à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]



  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14