06 septembre 2013

Ça bouge à la plume artésienne

Je vous invite à aller voir le blog de l'entente "La Plume Artésienne": http://infodelaplume.canalblog.com/

A l'article, nous faisant part d'un compte rendu d'une réunion récente au sein de cette entente.

Le signal d'alarme est venu de la société d'Hurionville, une société à part entière dans cette entente, elle dénonce un sujet qui est dans toutes les conversations des colombophiles des secteurs 1 et 2. Celui de la suprématie écrasante, choquante et inquiétante de certains joueurs en vitesse et en demi-fond.

Elle part du constat que cette année, beaucoup de ses amateurs ont stoppé la saison sportive bien avant même la fin du calendrier sportif, faute de réussite mais aussi et surtout d'écoeurement à la vue des résultats. Et combien ont ou sont prêts à raccrocher ou éventuellement se tourner par obligation vers les concours de fond.

Effectivement c'est une solution, mais quelle sera la vie dans nos associations ? Elles seront animées en avril et mai, puis plus rien, puis un peu en juin et juillet pour le départ des jeunes, puis plus rien jusqu'à la remise des prix et quelle remise ?

J'entends déjà des voix me disant "et toi c'est ton cas, avec tes internationaux". C'est vrai, ils n'ont pas tout à fait tort. Mais depuis que je suis colombophile, je suis passé par toutes les cases du jeu. Celui de la vitesse de 1975 à 1985 puis celui du demi-fond de 1986 à 1990 puis le fond aux C.A.L.C et Fédéraux jusqu'en 2008 et enfin les internationaux aujourd'hui. Et je n'imagine plus désormais avoir cette "fièvre gagnante" sur un autre concours. Ces inters m'ont vraiment absorbés.

Donc, conscient de ce que pourrait-être la colombophilie sans les associations de proximité, je reste constamment en liaison avec elle. J'y vais boire mon petit verre(sssssssssss) avec les amis même si je n'ai pas enlogé ou dépouillé, je prends part à toutes les réunions, j'assure mes différents tours de services et je suis même trésorier, bref j'essaie avec eux de la faire vivre tout en minimisant auprès de mes amis sociétaires, ma préférence pour les concours internationaux.

Donc ce que propose mon entente "La Plume Artésienne" semble être un frein à l'hémoragie annoncée.

Autre solution possible pour tous, qu'ils soient amateurs du secteur 1 ou 2 car tous ont le même souci, celui de la notoriété de certains lieux, c'est le rapprochement des 2 transports. Un rapprochement bénéfique à la création de nouveaux rayons de jeu en vitesse. Une réflexion indéniable pour le maintien de nos vitessiers et surtout de nos associations.

Messieurs les Présidents des 2 transports, réfléchissez-y !

Mettons-nous autour d'une table en y mettant tout dessus et essayons de corriger ce malaise !

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 août 2013

Soldes de fin saison !

En effet, on me demande si j'ai l'intention de faire des jeunes tardifs 2013. Il faut avouer qu'habituellement je n'en fais pas, si ce n'est que de mes 6 couples de reproducteurs dont certains de ces jeunes sont proposés dans les différentes ventes de fin d'année des associations dont je suis membre.

Mais si ça peux faire plaisir et du même coups, mettre un peu de beurre dans mes épinards, j'en ferai, mais uniquement sur commande. Car un élevage demande du temps et du travail supplémentaires, or après la saison sportive, je n'y suis pas très favorable.

On me demande aussi, concernant mes vieux que je n'ai pas retenu pour 2014, suite à ma sévère sélection, si je pouvais les laisser partir vivants ailleurs. 

 

Donc pour les intéressés, je propose:

Des jeunes de mes voyageurs à 50 € pièce, sur commande uniquement. TERMINE

Des jeunes de mes reproducteurs à 80 € pièce, mais attention la quantité est très très limitée.

Des vieux qui n'ont pas eu leur "examen 2013", il en reste 3, car les autres ont déjà été supprimés pendant la semaine de panier de Perpignan pour facilté le déménagement des 1 ans. 

100 € pièce concernant, le 350765/10 et le 479609/09.

150 € pour le 018184/08.

Tous de ma propre culture, des origines des "Plumes Banches"  ou des "Noirs".

Voici vite fait le bilan de chacun.

Le 350765/10: classé à St Vincent CALC 2011, St Vincent International 2012, Pau inter et St Vincent Inter 2013 mais loupe au dernier Perpignan. Origines: A et P. Desmet (Belgique) / H. Noyelle X L. Thorel . RÉSERVÉ

Le 479609/09: classé à Souston Inter 2010, Marseille Inter 2011, Marseille Inter 2012 mais loupe cette année. C'est un fils du 026686/2007 le "Plume Blanche" mis maintenant en reproduction. Origines: A et P. Desmet (Belgique) / G. Slots (Belgique) /  G. Fruitier / H. Noyelle X R. Dumont par C.Herman / J. Rimetz / A.Lefebvre / A et P. Desmet. RÉSERVÉ

Le 018184/08: classé à Toulouse Inter 2009, Narbonne Inter 2010, Barcelone National et Perpignan Inter 2011, Perpignan 2012 et 2013, mais avait loupé à Barcelone 4 semaines avant. Origines: A.Lefevre / R. Dumont x H. Noyelle / Vinois RÉSERVÉ

 

Il y en avait d'autres, pour ceux qui suivent mes résultats, mais il est trop tard, ils sont déjà supprimés.

Particulièrement le 348974/10 mon premier constaté avec un prix de tête à St Vincent CALC 2011, puis à St Vincent Inter 2012 et encore cette année à Pau Inter 2013 (125ème national et 265ème à l'international), mais loupe au St Vincent suivant.

Et le 348963/10: classé à St Vincent CALC 2011, St Vincent Inter 2013 mais loupe à Perpignan.

 

Me concernant

La colonie :

Composée seulement de 24 vieux, dont une douzaine de 2 ans et une douzaine de 3 ans et plus. Une trentaine de yearlings. Une cinquantaine de jeunes et de 6 couples de reproducteurs.

Les résultats 2013:

5/5 à Pau international

4/5 à Barcelone international

3/5 à St vincent international

3/5 à Marseille international

2/8 à Narbonne international

3/7 à Perpignan international

Les championnats 2013:

Ceux déjà connus:

5ème au championnat des internationaux de St Omer

15ème aux championnats des internationaux Français (CIF)

 

Voilà, le tout est dit, à vous de décider, mais ne traîner pas.

Pour les réservations ou pour d'autres renseignements, vous pouvez me contacter soit par ce blog ou par mail à: serge.oboeuf@wanadoo.fr

Bonne journée

Posté par Serge OBOEUF à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2013

Perpignan, terminus tout le monde descend !

Un Perpignan pas si facile, car si le vent les aidait, la forte chaleur et les orages étaient des handicaps majeurs pour un retour serein.

Pourtant, vu les horaires des premières constations aux points courts, on aurait pensé que ce concours de plus de 800 km allait être clôturé au soir. Mais, la réalité était tout autre car il restait encore plus de 200 prix à prendre le lendemain sur les 818 au général. Donc pas si facile ce Perpignan pour ceux qui devaient encore voler 100 à 200 km de plus.

A la maison, c'est le "Noir" qui se pointe le premier à 19h44, sans baroufle mais avec une dignité qui me fait regretter le fait de l'ôter de l'équipe de voyage pour 2014. Car après ces 7 années de bons et loyaux services rendus au pigeonnier, il mérite bien de se reposer.

Un pigeon qui depuis sa naissance a volé sur toutes les lignes du groupement, des CALC, des fédéraux et des internationaux avec succès, très rares sont les échecs. Voici tous ces vols effectués avec succès.

En 2006, comme jeune, un petit prix à Pontoise et Angerville.

En 2007, il avait un an, à Clermont, Ablis, Blois, Tour, St Junien et Argenton.

En 2008, à 2 ans, à Mantes, Châteaudun, St Junien, Angoulème et Montauban.  

En 2009, à 3 ans, Saran, Jarnac, Bergerac, Nimes et pour finir la saison, son premier international sur Perpignan.

En 2010, à 4 ans, Châteauroux, Barcelone et Perpignan.

En 2011, à 5 ans, Ablis, Issoire, Barcelone et Perpignan.

En 2012, à 6 ans, St Junien, Jarnac, Barcelone et Perpignan.

En 2013, à 7 ans, Châteaudun, St Junien, Barcelone et Perpignan.

Impressionnant ! Félicitations mon petit, maintenant "COOL". Il faut t'arrêter, car dans ton genre, très peu finissent leurs vieux jours au pigeonnier. Il y a toujours le concours de trop !!, place à la relève.

Puis c'est le  "Sauvage" à 06h46 qui comme l'année passée, loupe à Barcelone mais se pointe à Perpignan, d'où la confirmation que cette étape des 1000 km est, pour beaucoup, un mur infranchissable.

Puis le  "Plume Blanche" à 07h43 qui comme le "Noir", après 6 années de voyages, clôture sa vie de voyageur également bien remplie. Voici son palmarès:

2007, comme jeune, un petit prix à Mantes.

2008, à 1an, Tours, Montoire, Roulet St Estèphe.

2009, à 2 ans, Clermont, Jarnac, Pau, Tarbes et Perpignan.

2010, à 3 ans, Clermont, Pontoise, Châteaudun, Blois, Barcelone et Perpignan.

2011, à 4 ans, Mantes, Issoire, Barcelone et Perpignan.

2012, à 5 ans, Jarnac, Barcelone et Perpignan.

2013, à 6 ans, Mantes, Mantes, St Junien, Barcelone et Perpignan.

Là aussi, stop. J'arrête son contrat de voyageur. Il servira de base en reproduction.

Puis les 2 trois ans les "765" et "963" vers 10h30, 2 pigeons qui me déçoivent et qui seront sûrement éliminés. Pourtant le "765" s'était classé encore cette année à Pau international et St Vincent. Tandis que le "963" avait réussi Poitiers et St Vincent. Mais malheureusement pour eux, les places sont trop chères, et il y en a plus pour les incertains.

A cette heure, il me manque toujours mon dernier inscrit, le "609" mais surtout mon deuxième inscrit le "Pau". En espérant le revoir, car lui aussi était destiné, après ces 5 années de voyages, à la reproduction. S'il rentre, je vous donnerai son palmarès. 

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2013

Une saison qui se termine

C'est avec Perpignan que la saison sportive des internationaux se clôture. La chaleur sera une nouvelle fois au rendez-vous, mais le vent sera peut-être favorable aux pigeons, histoire de ne pas trop les faire souffrir pour cette dernière étape de 880 km.

Cette année 15094 pigeons ont été enlogés pour ce concours de Perpignan, une baisse de 1759 pigeons en comparaison de l'année passée. 3273 pigeons représente la France.

Pour ce dernier concours, j'ai mis 7 pigeons: 1 de 7 ans le "Noir", 1 de 6 ans le "Plume Blanche", 2 de 5 ans le "Pau" et le "Sauvage", 1 de 4 ans le "609" et 2 de 3 ans ls "765" et "963".

Pour les 4 plus vieux, c'est leurs derniers concours, place à la retraite, direction le compartiment de reproduction en vue de produire des sujets "made in OBOEUF". avec ceux déjà en place les "made in BODART", les 2 seules lignées que je vais continuer à exploiter ces prochaines années.  

Pour les 3 autres, j'attends une confirmation des "765" et "963", tous deux déjà primés à St Vincent il y a 3 semaines. Pour le "609" il faudra vraiment un exploit !

En attendant Perpignan, j'ai profité de mettre en place dans les compartiments de vieux les 12 yearlings sélectionnés sur les 29 du départ. Pour 2014 l'équipe sportive devrait être composée de 24 vieux dont 12 deux ans et 12 trois ans et plus.

Chez les jeunes, 52 sont encore présents, une quarantaine ont été éduqués au panier sur Breteuil, Clermont et Pontoise sans compter les 2 ou 3 entraînements d'apprentissage. J'espère y trouver une trentaine de mâles et une quinzaine de femelles pour 2014.

Semaine prochaine, à chaud, il faudra procéder aux éliminations. Car 2014 c'est déjà demain et il ne faut pas tomber dans le piège de l'après mue où là ils sont tous beaux et tous pleins de beaux projets.

Courage, mais avec l'âge, c'est parfois très difficile. Mais c'est l'avenir de la colonie qui est en jeu. 

Posté par Serge OBOEUF à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2013

Un concours de Narbonne à la buquette

Bien joués Messieurs les organisateurs, une façon comme une autre d'éliminer une grande partie des participants français, celle du Nord Pas de Calais.

Car il était très difficile pour nos pigeons de se frayer un chemin pour entrer à la maison, la zone d'orages violents, comme l'avait annoncé Météo-France, était bien située sur notre région. Laissant ainsi la voie libre par l'Est pour rejoindre sans problème la belgique. Heureusement quelques pigeons Français, sur les points courts, viennent déranger le classement presque établit d'avance pour nos voisins.

Si l'ordre de lâcher a été donné sans arrière pensée, c'est de l'inconpétence car toutes les stations météorologiques de l'Europe de l'Ouest, avaient prévues des orages violents en journée dans le centre et en fin de journée pour le Nord Pas de Calais.

Si c'est avec une arrière pensée, celle de mettre hors concours une partie des participants, c'est bien triste. Mais comme je l'ai déjà dit, c'est eux les organisateurs, nous ne sommes que clients. Paies et tais toi !   

Bref le constat est là. Pour les pigeons dans les temps, on peut en tenir compte au moment de la sélection. Mais pour la grande majorité, ceux coincés quelque part, faute de pas pouvoir continuer, que doit on en conclure, sont-ils si mauvais que ça. Un concours ouvert aux 1 ans et où beaucoup y mettent des 2 ans comme vieux, comme premier bain dans les internationaux. Donc la vigilance devait être de rigueur. Eh bien non, "rien à foute", on lâche.

A la maison, c'est un vieux de 2 ans qui arrive à 22h05, mon premier marqué, un fils de "Noir". J'avais vu juste, l'origine et son comportement avant l'enlogement m'avait séduit. Puis il faut attendre le lendemain à 10h22 pour voir arriver une autre 2 ans, mon cinquième inscrit le "Poquette" une preuve de son bon rétablissement après son long repos obligatoire de Pau. Puis plus rien jusqu'au moment ou le ciel bleu était revenu.

13h55, 14h02, 14h31, 14h57 et 15h03 soit 5 sur les 6 vieux manquants en un peu plus d'une heure, dommage.

Pour les 1 ans, c'est 3 pigeons qui se sont pointés à 13h20, mon premier, deuxième et neuvième inscrits.

Bilan: 2 prix en vieux et 3 prix en 1 an.

Mon impression: Effectivement pas de souci pour les primés, mais grosse interrogation pour les retardataires et pourtant il faudra faire un choix.

 

Posté par Serge OBOEUF à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]



23 juillet 2013

Orages et chaleur pour Narbonne

Que ces 823 km vont encore être un calvaire pour mes petits. Avec la chaleur toujours présente, surtout dans les paniers pendant 4 nuits et 3 jours et la cerise sur le gâteau pour le retour, des trombes d'eau et de grêle. Bref, une année exceptionnellement difficile qui couronnera des origines exceptionnellement courageuses et tenaces. Il fallait cette année, des équipes solides, des bêtes sans problème, avec une santé de fer et un mordant d'acier. La valise du véto apprenti n'aurait été qu'éphémère.

Bravo à toutes ces bêtes extraordinaires qui, pour nous satisfaire, se donnent à fond. Et pourtant lors de la sélection finale, il faudra faire son choix pour assurer l'avenir du colombier et continuer l'aventure 2014.

Le Narbonne, de vendredi, sera de la même cuvée que les derniers St Vincent et Marseille, dur, dur, dur.

Encore plus dur pour les 1 ans. Peut-être une bêtise, à cette âge, mais c'est le mode de sélection que j'ai essayé pour ces 9 1ans qui n'ont pas sû me séduire sur les concours précédents. 8 sont restés à la maison et ont déjà gagné leur ticket pour 2014 et il n'en faut plus 2 ou 3 pour clôturer la liste des 2 ans pour 2014. A moins que Narbonne et Perpignan ne me prennent plus de vieux que prévus pour 2014, attendons encore 15 jours.

Donc c'est neuf 1 an et 8 vieux qui sont partis pour Narbonne. Neuf 1 ans qui devront se surpasser pour avoir une chance de rester, 8 vieux dont deux 3 ans, qui ont déjà à leur actif St Vincent et Narbonne et six 2 ans, qui pour la première fois, participent à un concours international.

Que le meilleur gagne pour rester.

19353 pigeons partiront de Narbonne dont 2408 vieux et 1845 1 an français

                                                          2012                                                      2013                       

BELGIQUE 

6583

6931

13514

5170

3960

9130

FRANCE

2580

2033

4613

2408 

1845

4253

ALLEMAGNE

800

707 

1507

1308

1308

HOLLANDE

2898

1405

4303

4508

4508

LUXEMBOURG

51

20

71

62

62

FRANCE - BELGIQUE

19

52

71

66

26

92

ANGLETERRE

5

Total 2012:  24079 pigeons

Total 2013: 19353 pigeons

Posté par Serge OBOEUF à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2013

Un Marseille comme il se doit

Tout le monde reconnait que ce concours de Marseille, est l'étape qui se place juste derrière celle de Barcelone, au niveau des difficultés. C'est pourquoi, beaucoup d'amateurs du Nord Pas de Calais font la passe et pour les plus téméraires, y enlogent qu'une petite quantité de pigeon, 1, 2, ou 5 pour le championnat. Par contre s'est l'inverse pour nos amis de l'Est et de la Vendée, où là on y met tout l'effectif possible.

Les raisons, à mon avis, pour ceux de l'Est c'est la distance qui n'est pas aussi importante que nous, presque 200 km de moins et tout le monde sait, qu'ils sont durs les derniers kilomètres pour nos pigeons, lorsqu'ils sortent de la vallée du Rhône. Tandis que pour ceux de la Vendée, c'est le seul concours international possible pour eux, du fait de leurs distances trop courtes autorisées sur les autres concours internationaux. 

Alors ils en profitent et à fond, la preuve ils remportent 2 fois consécutivement cette épreuve phocéenne. Extraordinaire résultat qui va encore mener débat en Belgique sur le maintien de cette étape.

En attendant un éventuel changement, l'équipe s'est bien comportée sur ce Marseille 2013.

07h43, avec le 3ème inscrit, un deux ans, un fils du "686 le Plume Blanche".

09h31, encore un deux ans, le 5ème inscrit, un fils du "271 le Noir". Heureux pour eux et pour l'avenir du pigeonnier.

11h27, mon premier inscrit, un 4 ans, il inscrira ce 3ème Marseille à son palmarès.

12h05, mon troisième inscrit, un 4 ans également avec une 3ème participation presque positive.

Manque encore à cette heure mon deuxième inscrit un "Bodart" un deux ans. C'est dommage je lui destinai un bel avenir.

Bilan: 3 prix sûr voir peut-être 4 au national, idem à l'international.

Mon impression:Très satisfait de la relève et un peu déçu des "vieux", mais n'oublions pas il s'agit d'un Marseille, un Marseille 2013 très très dur. Bravo aux premiers,

  

 

 

Posté par Serge OBOEUF à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2013

Etape phocéenne

marseillepaysage

vol de pigeons

cycliste

 

Pour certains, la douleur sera dans les jambes, pour d'autres, dans les ailes avec la chaleur en commun. Les premiers en escaladant le col de la Madelaine, les seconds en remontant la vallée du rhône.

Les seconds, nos pigeons, sont partis depuis 7h00 ce matin de Marseille pour un vol de plus de 867 km. Chaleur, vent d'Est, orages et bourrasques sont au menu de ce retour. Peut-être quelques pigeons ce soir pour les points courts mais très certainement demain dans la matinée pour les nôtres.

 5 de la maison sont dans la douleur actuellement.

Le "635", un 4 ans, un habitué de cette étape, déjà primé en 2011 et 2012.

Le "892" un 2 ans, une première pour lui,

Le "917" un 2 ans, une première également,

Le "609", un 4 ans, 2 participations réussies,

Le "924", un 2 ans, aussi pour la première fois.

Voilà mes choix, espérons qu'ils seront à la hauteur.

Pour les 3 deux ans, c'est vraiment une étape difficile, une étape déterminante et intéressante pour moi, car ils représentent un peu toute mes origines actuelles.

Les origines "Bodart avec le "892", des "Plumes Blanches" avec le "917" fils de mon "686/07"et du "Noir" avec le "924" fils du "271/06. En sachant que les "Plumes Blanches" sont déjà représentés par le 4 ans le "609".

On verra bien, mais il faut savoir qu'ils logent également avec le "Novice" le pigeon à poquettes. Alors interrogation sur leur forme actuelle ??

Concernant le "Novice", sa poquette a disparu, il est programmé pour Narbonne.

La nuit sera courte.

Posté par Serge OBOEUF à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2013

Chaud, chaud ce St Vincent.

feu d'artifice

Le jour et la nuit avec la saison 2012, 2013 plus dure et plus sélective qui ne semble pas laisser de chance aux pigeons pas trop en place. Ce dernier St Vincent (814 km) fait parti du menu 2013 très difficile à digérer pour nos athlètes ailés.

L'équipe "maison" sort son épine du jeu, mais manque un peu de panache pour figurer en tête. Les premiers pigeons, dans notre coin, se font connaître à partir de 7h00, le lendemain matin du lâcher de St Vincent.

Mais c'est à 10h30 que le premier "BoeuBoeuf" se pointe, le "765" mon quatrième marqué. Annoncé 48ème à St Omer sur les 78 prix possible et 281ème au national sur les 636 prix. A Pau, 4 semaines avant, il était mon dernier constaté à 20h55 ne faisant plus prix au national mais encore dans les places à l'international.

Puis 11H33 le "963", le nouveau, il n'avait pas voyagé, pour des raisons de forme, depuis le 1er juin. Un Clermont la veille et le voilà obligé de partir pour ce St Vincent, en remplacement du "Novice", bloqué pour sa poquette. Il ferme le concours de St Omer à la 78ème place et prend la 469ème place au national.

Suivi de très près de mon premier marqué le "756" à 11h38, il est le 469ème pigeon signalé au national. C'était mon premier de Pau.

Puis 13h15 pour mon deuxième inscrit, il est le 733ème signalé au national. C'était mon deuxième de Pau.

Le dernier le "974" était sur le toit le dimanche midi. C'était mon troisième de Pau.

Le concours se clôture à 14h00 au national et 16h00 à l'international.

Le bilan: 2 prix au classement de St Omer, 3 prix au national et 4 prix à l'international. Le compte est plus que positif, mais sans panache. Des pigeons pas au top ce coup-ci pour s'aligner avec les premiers. Mais assez courageux qui assurer le maximum de points pour les différents championnats français et internationaux.

Mon impression, elle est peut-être fausse, mais le manque de "punch" à ce concours est peut-être dû à ma pertinence d'avoir laisser le "Novice", avec sa poquette, dans le même compartiment qu'eux. Même en ayant pris toutes les mesures pour éviter la contamination par la fontaine ou la mangeoire commun. Mais peu être pas assez pour éviter les symptômes internes de cette maladie, la diphtérie.

Auraient-ils été gênés pour s'exprimer au mieux à ce concours ?? Pourtant les volées me semblaient correctes, suffisantes sans doute, pour un concours de courte distance. Mais là il fallait assurer un effort de plus de 13 heures avec en fin de journée, une nuit à la belle étoile pour repartir tôt le lendemain avec des conditions extrêmes, brume matinale, vent de face et chaleur. C'était peut-être trop leur demander. Mais chapeau quand même !

Allez savoir, je ne suis pas véto. Si vous avez des billes, aidez-moi à comprendre.

La prochaine fois, je vous parlerai de Marseille à venir, avec peut-être la même crainte.

    

Posté par Serge OBOEUF à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2013

Pas de trêve

Un week-end éreintant pour tous. Pour les pigeons qui ont dû affronter la distance, la chaleur et le vent de face. Pour nous à attendre des heures et des heures avant de voir arriver l'heureux évènement........Amen !

Barcelone

 

f9bj

Le Barcelone édition 2013 aura été très dur, très sélectif et même meurtrier pour beaucoup, il n'y avait pas de place pour les "faibles", il fallait vraiment être costaud cette année. Les chiffres parlent d'eux même: pour plus de 25.000 pigeons lâchés le vendredi matin à 9h30, le concours au national français, avec ses 3232 pigeons, se clôture à 11h00 le dimanche matin et le lundi soir pour l'international en sachant que ça ne représente que le quart des pigeons rentrés.

Au siège de Saint Omer, 52 amateurs étaient présents à la mise en loge de dimanche passé et seulement 28 sont revenus dépouiller leur appareil dimanche soir, et 24 étaient absents car ils n'avaient pas eu de pigeons, soit 46% d'amateurs absents à l'arrivée. Surprenant, surtout lorsque l'on voit les noms de ces malchanceux.

Et pour certains amateurs, 8 jours avant, ils sont tristes et abattus, 8 jours après, ils sont heureux et ravigotés. C'était le cas de notre ami Pascal qui, après un Pau pas terrible, le voilà qui rejaillit à Barcelone, plus précisément dès le samedi matin à 10h44 où il a la joie de voir se pointer un des pigeons. Enlevant ainsi la 1ère place à St Omer, la 3ème place au national et surtout la 34ème à l'international. Bravo Pascal ! Un amateur à suivre.

Pour mon cas, je n'aurais pas ce panache à vous conter, mais c'est un résultat plus qu'honorable.

14h30 le 5ème inscrit, c'était sa 1ère participation. 29ème à St Omer, 181ème au national. ? à l'international.

17h56 le 1er inscrit, il signe, avec succès, sa 4ème participation à cette épreuve mytique. 59ème à St Omer, 417ème au national, ? à l'international.

07h07 le lendemain, le 4ème inscrit, c'était également sa 1ère participation. 685ème au national, ? à l'international.

7h48 le 2ème inscrit, il signe également, avec succès, sa 4ème particiaption. 711ème au national, ? à l'international.

Soit 4 sur 5,

Le manquant, le 3ème inscrit, est rentré ce mardi matin, un peu marqué mais encore assez fort pour défendre sa case. Il  m'avait déjà fait comprendre, l'an passé, que cette distance ne lui convenait pas. Il semble se satisfaire d'un bon 800 km, un Narbonne ou un Perpignan comme celui de l'année passée où il prend la 4ème place à St Omer et la 76ème place au national après avoir loupé également le Barcelone 4 semaines auparavant. C'est là que l'on voit qu'un Barcelone on peut ou on ne peut pas, mais c'est pas pour ça que l'on doit finir dans la casserole, le tout c'est de ne plus le mettre à cette distance, mais de le garder pour les épreuves en France. On verra pour Perpignan dans 4 semaines s'il est retapé.

Voilà, après ce Barcelone encore brûlant, on est déjà plongé dans St Vincent. 3ème concours international qui devrait se dérouler le week-end prochain dans de bonnes conditions météorologiques, avec de la chaleur et un vent dur pour tous.

5 y sont partis. 4 de Pau 2013 et un nouveau, il remplace le "Novice" pourtant pointé honorablement à 20h15 à Pau, mais qui depuis, a attrapé une poquette sur le coin du bec. Donc pas de concours depuis et en attente de guérison pour une éventuelle participation à Narbonne. On verra bien, il n'a que 2 ans et certainement encore de beaux services à proposer.  

 

 

 

 

 

 

 

  

Posté par Serge OBOEUF à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]



  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14